CODE

Comment se déroule l’examen ?

Vous devez présenter une pièce d’identité valide et votre convocation imprimée (ou le PDF sur Smartphone), à votre arrivée sur les lieux et au moins 15 minutes en avance de l'heure de la session. Après cela, vous aurez à votre disposition un casier consigne ou un crochet pour y laisser vos effets personnels, vous devez faire attentions aux objets interdits dans la salle.

Vous passerez l’examen avec une tablette et des écouteurs que l'on vous fournira, vous ne pouvez pas utiliser vos propres écouteurs sauf si ce sont des dispositifs médicaux pour malentendants.

On vous demandera de vous informer sur les consignes et les règlements de l’examen présents sur la tablette avant de commencer l’épreuve.

Chaque candidat aura ses propres questions, c’est un examen personnalisé donc, rien ne sert de tricher en regardant les réponses des voisins.

Pour chaque question qui défile, vous aurez 20 secondes pour y répondre en choisissant la ou les bonne(s) réponse(s) en cochant la lettre correspondante à la ou les réponses (s). Les 20 secondes expirées, les réponses cochées seront validées, mais entretemps, vous pouvez cocher et décocher des réponses autant de fois que vous voulez.

Quand vous finissez l’examen, vous devez remettre la tablette et les écouteurs à l’examinateur. Au cas où le centre fourni des écouteurs jetables, vous auriez le choix entre vraiment les jeter ou les garder, comme un cadeau souvenir !

Les résultats de l’examen vous seront envoyés à l’e-mail que vous avez fourni à votre inscription, de 2 heures à 48 heures maximum après l’examen.

Conduite

 

 

Durée

L'épreuve de conduite dure 32 minutes au total, formalités administratives et installation du candidat inclues. Au cours de celles-ci, vous aurez à conduire pendant au moins 25 minutes aussi bien en ville que hors agglomération.
 

Bilan de compétences

Depuis un arrêté du 19 février 2010, des nouvelles mesures modifiant le contenu de l'épreuve de conduite ont progressivement été mises en place sur l'ensemble du territoire français. L'examinateur appréciera désormais votre niveau de conduite en établissant un bilan de compétences s'articulant autour des thèmes suivants :

  • la connaissance et l'utilisation des commandes ;

  • la prise d'information ;

  • l'adaptation de l'allure du véhicule aux circonstances de la route ;

  • l'application de la réglementation ;

  • la communication avec les autres usagers ;

  • le partage de la chaussée ;

  • le respect des distances de sécurité.

L'examinateur évalue en outre l'autonomie et la conscience du risque du candidat.

Pour être reçu à l'examen, le candidat doit obtenir au moins 20 points sur 31. L'expert réalise un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l'expert et le candidat peut s'instaurer au cours de l'épreuve.

Erreurs éliminatoires

Certaines erreurs commises pendant la conduite sont directement éliminatoires. Si le candidat en commet une, il échoue automatiquement à l'épreuve.

La liste des erreurs éliminatoires est longue. Voici une liste d'exemples non-exhaustive :

- non-respect d'un stop ou d'un feu rouge

- intervention de l'examinateur sur le volant ou les pédales

- franchissement d'une ligne continue

- circulation en sens interdit

- circulation à gauche sur une chaussée à double-sens...

Tests au cours de l'épreuve

Outre la conduite effective pendant une durée de 25 minutes, le candidat devra également se soumettre à différents tests pendant l'épreuve :

  • Il lui sera demandé de circuler de manière autonome pendant une durée de 5 minutes en se rendant dans un lieu ou en circulant suivant un itinéraire définis au préalable par l'examinateur.

  • L'examinateur teste la vue du candidat (en lui demandant de lire une plaque d'immatriculation par exemple) avant le départ ou à l'occasion d'un arrêt du véhicule.

  • Lors d'un arrêt librement choisi par l'examinateur, celui-ci demande au candidat de procéder à une vérification technique à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule. Le candidat doit également répondre à une question sur la sécurité routière et une questionportant sur les premier secour .

  • Chacune de ces questions donne lieu à l'attribution d'un point en cas de bonne réponse.

 

Manoeuvres

Deux manoeuvres doivent être effectuées par le candidat.

Depuis la nouvelle réglementation applicable depuis le 1er août 2014, il s'agit d'une marche arrière et d'un freinage en vue de s'arrêter avec précision.

Pour la marche arrière, il peut s'agir des manoeuvres suivantes : marche arrière en ligne droite, en arrondi ou en angle, rangement en créneau, en épi ou en bataille, demi-tour....

La manoeuvre est à l'initiative exclusive de l'examinateur, et non du candidat.

Le freinage est également annoncé par l'examinateur. Il peut être effectué à l'occasion de tout arrêt imposé par la signalisation ou en utilisant un repère vertical, précis et bien visible.

Questions

L'examinateur posent également deux questions aux candidats et lui demande de vérifier un élément technique du véhicule.

Depuis le 1er janvier 2018, les candidats au permis ont une question sur les notions élémentaires de premier secours lors de leur examen de conduite. Cette question s'ajoute à celle sur la sécurité routière et à la vérification d'un élément technique du véhicule, qui existaient déjà auparavant. Une formation sur les gestes de premier secours est ainsi intégrée à la préparation de l'examen du permis.

Pour en savoir plus, voir la formation aux premiers secours lors du permis de conduire.

Réponse de l'examinateur

Une fois l'examen terminé, l'expert dresse le certificat d'examen en établissant un bilan des compétences du candidat. Hormis lorsqu'une erreur éliminatoire a été commise, l'examinateur établit le total chiffré des points obtenus.

La réponse à l'examen du permis de conduire vous est transmise soit par voie postale soit sur le site de la sécutité routière.

En cas de réussite à l'examen, il vaut titre de permis de conduire pendant une durée de quatre mois à compter de la date de l'épreuve.

Vous etes systématiquement accompagné d'un enseignant de la conduite diplomé

IMPORTANT A SAVOIR

 

 

Sanctions en cas d’agression d'un examinateur

Avec les examinateurs du permis de conduire, aucune agression n’est permise. Les auteurs de menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages à l’encontre des examinateurs du permis de conduire chargés d’une mission de service public, sont passibles de sanctions pénales.

Quelles sont les sanctions ?

En cas de paroles, gestes ou menaces adressés à l’encontre d’un examinateur du permis de conduire dans l’exercice ou à l’occasion de sa mission et de nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la fonction, l'élève risque :

   - 7 500 euros d’amende (en application de l’article 433-5 du code pénal) ;

   - 6 mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende, si ces faits sont commis par plusieurs personnes.

En cas de violence ayant entraîné une interruption temporaire de travail, l'élève risque :

 - 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende (en application de l’article 222-13 4° bis du code pénal.) ;

 - 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende si les faits sont commis avec usage ou menace d’une arme ou commis par plusieurs personnes ;

 - 7 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende si ces deux situations sont réunies.

En cas de violences ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours

 - 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende (en application de l’article 222-12 4° bis du code pénal) ;

 - 7 ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende.Si les faits sont commis avec usage ou menace d’une arme ou commis par plusieurs personnes 

 - 10 ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende si ces deux situations sont réunies.

Nos taux de réussites sont disponibles dans nos agences ou sur demande